Guide des toilettes chimiques

Vous trouverez ici des informations sur le fonctionnement, les domaines d’utilisation, les avantages et les inconvénients des toilettes chimiques.

Les toilettes chimiques sont probablement les alternatives aux toilettes conventionnelles les plus connues. Nous les avons utilisées dans des festivals ou autres grandes manifestations et vous vous êtes sans doute rendu compte que cette variante des toilettes chimiques n’était pas très agréable.

Cette impression négative est sans doute due à la surfréquentation lors de ce genre d’évènements. En réalité les toilettes chimiques sont relativement peu odorantes (à l’exception de l’odeur des produits chimiques) et elles n’ont pas besoin d’un raccordement à l’eau, point fort qui a contribué à leur popularité dans les campings.

L’utilisation de produits chimiques, qui ralentit la décomposition des déjections, entraîne pourtant quelques risques, parfois graves, pour l’homme et l’environnement. Dans l’article suivant, nous allons examiner les principes de fonctionnement, les domaines d’utilisation et d’autres catégories, comme le nettoyage et l’élimination des eaux usagées.

Que sont les toilettes chimiques?

Les toilettes chimiques se caractérisent par les substances chimiques qui empêchent la décomposition de l’urine et des fèces et désinfectent. Les processus de putréfaction et les odeurs sont ainsi réduits, respectivement empêchés. Les toilettes chimiques fonctionnent sans raccordement à l’eau, mais pas totalement sans eau ou substances chimiques. Pour cette raison elles ne font pas partie des toilettes sèches. Ils sont utilisés dans les WC avec réservoir fixe, les toilettes à bord des transports collectifs, dans les cabanes de jardin et dans les camping-cars. Dans le domaine du camping on parle souvent de toilettes chimiques à cassette. Il existe différents modèles de toilettes chimiques, cela dépend du lieu ou mode d’installation ; installation fixe, pliable et portable. Cependant le plus grand avantage des toilettes chimiques est sans doute leur mobilité.

Le fonctionnement sans eau et la destruction des odeurs par les substances chimiques leur ont permis d’occuper pendant longtemps une place incontestable dans les camping-cars. Toutefois, l’utilisation de substances chimiques présente des nombreux risques. De telles toilettes peuvent être vidées uniquement dans des lieux spécialement conçus à cet effet, car leurs additifs chimiques empêchent le processus de décomposition naturel des stations d’épurations. Les additifs sanitaires doivent être traités avec beaucoup de prudence, car ils ne sont pas seulement dangereux pour votre santé, mais aussi pour le système écologique quand ils entrent en contact avec celui-ci. Certes, il existe des additifs déclarés biodégradables, mais même ces substances ne sont pas sans risques pour la nature. Une manipulation responsable de ces substances est donc absolument nécessaire.

Fonctionemment des toilettes chimiques

Quel que soit le modèle ou le lieu d’installation, les toilettes chimiques fonctionnent toujours de la même manière. Les déjections solides et liquides sont recueillies ensemble dans un conteneur dans lequel on ajoute des substances chimiques. Et comme nous vous l’avons expliqué, celles-ci empêchent la décomposition naturelle des déjections et préviennent ainsi la formation des odeurs désagréables. Elles servent aussi de désinfectant et accélèrent la décomposition (chimique) de l’urine et des fèces, ce qui facilite la vidange du conteneur, mais ne rend pas cette tâche plus agréable.

Normalement les substances chimiques comme le glutaraldéhyde, le formaldéhyde et les composés d’ammonium quaternaires sont employés. Toutes ces substances sont efficaces, notamment grâce à leurs effets désinfectants, mais malheureusement elles ne sont pas sans risques. Le glutaraldéhyde qui se distingue par une odeur piquante est considéré très toxique pour l’homme et pour les organismes aquatiques. Le formaldéhyde avec son odeur âcre peut provoquer des allergies, des irritations de la peau, des voies respiratoires ou des yeux, il est considéré comme étant cancérigène et peut endommager le génome. Les composés d’ammonium quaternaires sont également des substances très agressives. Les risques pour la santé qui résultent de l’utilisation de ces additifs sanitaires ne sont donc pas anodins. Pourtant il existe aujourd’hui des substances considérées comme étant biodégradables, utilisées dans les toilettes chimiques. Leur performance environnementale reste à prouver, car il n’existe pas d’organisme d’agrément ou de contrôle pour les toilettes chimiques.
Dans tous les cas, les additifs chimiques doivent être traités avec beaucoup de prudence.

Vous trouverez des informations plus détaillées sur les différents produits chimiques ici:

Formaldéhyde: https://fr.wikipedia.org/wiki/Méthanal
Glutaraldéhyde: https://fr.wikipedia.org/wiki/Glutaraldéhyde
Ammonium quaternaire: https://fr.wikipedia.org/wiki/Ammonium_quaternaire

Accessoires, élimination et nettoyage

Généralement les toilettes chimiques ont besoin de peu d’accessoires, se limitant aux substances chimiques utilisées. Celles-ci existent en capsules, poudre ou liquide. La différence principale réside dans la manipulation. Tandis que les capsules sont faciles à doser, la poudre et le liquide doivent être dosés avec précision. Il faut toujours suivre les informations fournies par le fabricant, car un surdosage des substances n’augmente pas leur performance. Certains modèles ont besoin d’un raccordement électrique pour le mécanisme de chasse d’eau, si ceux ci sont électriques. Il est important d’assurer une décomposition rapide du papier hygiénique. Il existe un papier spécialement conçu pour le camping dans le commerce.

Alors que les toilettes chimiques fixes sont vidées par des entreprises spécialisées, quelques précautions doivent être prises en compte pour la vidange des petits modèles destinés aux particuliers. Leur puissance d’action antibactérienne, entrainée par les substances chimiques, menace l’équilibre biologique des stations d’épuration. Cependant les toilettes chimiques ne peuvent pas être vidées dans le tout à l’égout, mais uniquement dans les centres d’élimination prévus à cet effet. Ces centres se trouvent, entre autre, sur les aires de repos, sur les campings ou même dans les stations d’épuration. En aucun cas, les déjections traitées par les additifs chimiques peuvent être jetées dans la nature, car elles causent des dégâts considérables et ceci est passible d’une amende élevée. La fréquence des vidanges dépend de plusieurs facteurs : la capacité des conteneurs, les températures, la nature des additifs chimiques et bien évidemment la fréquentation des toilettes.

Pour éviter les odeurs, une vidange journalière est conseillée, si possible. La vidange dans les centres spécialisés est normalement payante ; quelques lieux offrent ce service gratuitement. Si vous louez des toilettes chimiques fixes, les frais d’éliminations sont normalement inclus dans le loyer.

Pour maintenir un bon fonctionnement des toilettes chimiques, il est conseillé de les nettoyer après chaque vidange, car l’utilisation des substances chimiques agressives abîme les parties constructives. Pour éviter tout contact avec la peau pendant le nettoyage, l’utilisation de gants en caoutchoucs est fortement conseillée. Les toilettes chimiques peuvent être nettoyées avec de simples produits ménagers. Afin d’éviter des réactions indésirables, il est déconseillé d’utiliser d’autres substances.

Champs d'applications

Grâce à leurs fonctionnement sans eau, les toilettes chimiques conviennent aux lieux dépourvus d’arrivée d’eau. Ainsi les toilettes chimiques à réservoirs fixes sont utilisées principalement sur les chantiers, les festivals ou autres événements importants. Les modèles plus petits, comme les toilettes à cassette ou les variantes portables, sont utilisées notamment pour le camping et font souvent partie de l’équipement des camping-cars. Grâce à leur format compact, elles peuvent aussi être utilisées dans d’autres domaines, comme les cabanes de jardin ou les maisons de vacances. La plupart des modèles n’ont pas besoin de branchement électrique, ce qui les rend encore plus indépendants et peut élargir leurs champs d’applications. Mais on ne doit pas oublier les inconvénients qui réduisent l’indépendance des toilettes chimiques. Le fait que l’on ait besoin de centrales spécialisées pour les vidanges, peut compliquer les voyages de plus de quelques jours.

Les avantages et les inconvénients

Les toilettes chimiques ont besoin d’eau en petite quantité, mais pas de branchement au tout à l’égout. C’est pourquoi elles sont surtout utilisées dans des lieux dépourvus d’un tel branchement. Les substances chimiques servent à la décomposition accélérée des déjections, ce qui comporte de nombreux risques. Vous trouverez une description brève des risques, avantages et inconvénients ci-dessous.

Les avantages

  • Hygiénique: Grâce aux substances chimiques et vidanges régulières.
  • Indépendance : Pas de branchement au tout à l’égout nécessaire.
  • Format compact: À part les toilettes à conteneur fixe, la plupart des autres modèles n’ont pas besoin de beaucoup d’espace.

Inconvénients

  • Dépendance: Élimination uniquement dans des centrales spécialisées.
  • Nocives pour l’environnement: Les additifs chimiques sont nocifs pour l’environnement et la santé, et nécessitent une manipulation prudente et responsable.
  • Nettoyage: A cause des substances utilisées, un nettoyage régulier et rigoureux est nécessaire.
  • Coûts: Les additifs chimiques sont relativement chers.
  • L’eau: Il est vrai que les toilettes chimiques n’ont pas besoin d’un raccordement à l’eau, mais contrairement aux autres systèmes de toilettes, elles ne fonctionnent pas complètement sans eau.
La photo du contact
Désirez vous un resumé de toutes les informations de manière compact?
N’hesitez pas à demander notre brochure d’information gratuitement et sans obligation d’achat!



Toilettes pour l’extérieurToilettes pour l’intérieur